Business group portrait - Six business people working together. A diverse work group.

Le manager « participatif

Voici désormais le style participatif.

Le manager y partage sa réflexion et sa prise de décision avec ses collaborateurs. Il dialogue en considérant ses collaborateurs comme des partenaires égaux. Il les épaule et développe l’esprit d’équipe en soutenant le moral des uns et des autres.

Il résout les problèmes de son équipe en :

  • rassemblant des informations (en commun),
  • posant le(s) problème(s),
  • recherchant des solutions,
  • utilisant aussi bien le OUI que le NON,
  • programmant des actions,
  • planifiant le suivi et l’évaluation,
  • épaulant ceux qui sont en difficulté.

Ce style convient à des équipes ou des collaborateurs professionnellement expérimentés mais momentanément peu sûrs de leurs capacités et dont la motivation tend à diminuer.

Il correspond aussi à la nécessité de motiver et de faire s’impliquer les gens, de leur faire s’approprier une démarche en la concevant par eux-mêmes (nécessité de donner les règles du jeu, le cadre et les marges de manœuvre au préalable).

Par exemple :
  • un collaborateur qui espérait une évolution professionnelle et ne l’a pas obtenue
  • une équipe qui craint une réorganisation de son activité.

 

Ce style permet au responsable hiérarchique de montrer son soutien, sa défense des intérêts de l’équipe. Mais sa prise de décision est lente, et le manque d’autorité peut provoquer des conflits au sein de l’équipe.

Pour ces collaborateurs, ils sentent l’intérêt manifesté par leur responsable mais parfois l’insécurité nait du partage des problèmes.